Les critères de choix de son système de chauffage

Cet équipement garantit le confort thermique de votre logement. Il est essentiel de se baser sur des critères spécifiques et correspondants à vos objectifs lorsque vous choisissez votre système de chauffage. Le type d’habitat, les besoins en chaleur et le budget sont autant de facteurs à analyser. Un diagnostic personnalisé d’un chauffagiste permettra de déterminer le dispositif offrant le meilleur compromis en matière d’énergie, de confort et de dépenses.

Les différents types de système de chauffage 

La solution la plus répandue reste la chaudière. Cet appareil peut fonctionner au gaz naturel ou au propane. Il se compose d’un brûleur et d’un échangeur destinés à distribuer l’eau chaude dans tout le réseau de chauffage. Vous pouvez aussi opter pour des chaudières au fioul domestique ou alimentées aux granulés de bois. Ces dernières sont plus écologiques, mais elles nécessitent un local de stockage.

A lire aussi : Quelles sont les mesures à prendre pour faire face au coronavirus?

Le poêle à bois ou à granulés est un appareil autonome diffusant de la chaleur par rayonnement et par convection. Il procure une ambiance chaleureuse. Cependant, il requiert un entretien quotidien afin de l’alimenter en permanence.

La pompe à chaleur, plus récente, capte l’énergie : 

A lire aussi : Comment se débarrasser de la procrastination et être plus productif ?

  • du sol ; 
  • de l’air extérieur ; 
  • de l’eau. 

Vous avez les pompes air/air, air/eau et géothermie. Plus écologiques, elles fonctionnent également l’été en mode climatisation. Leur rendement énergétique est supérieur à 100 % contrairement aux autres systèmes. Le lien vers le blog dédié vous aide à en savoir plus sur ce sujet.

Les critères à prendre en compte 

De nombreux critères doivent être analysés lors du choix d’un chauffage. Les besoins ne seront pas les mêmes entre une maison individuelle de 150 m² et un appartement de 60 m². Le type de logement constitue un autre facteur crucial. Une maison ancienne aux murs non isolés nécessitera un système plus puissant qu’une construction récente conforme aux normes thermiques.

Le budget disponible est une considération majeure. Il faut estimer le coût de l’installation, mais aussi le coût des combustibles sur la durée de vie de l’équipement. Certains sont plus onéreux à l’achat, mais il permet de réaliser des économies d’énergie. Des aides financières comme le CITE peuvent diminuer l’investissement initial.

Analyse des besoins en chauffage 

Pour déterminer correctement le système de chauffage à installer, analysez précisément vos besoins en chaleur du foyer. Tenez compte du nombre d’occupants du logement. Les déperditions thermiques sont plus élevées pour une famille nombreuse.

Le mode de vie et les habitudes des occupants ont également une influence sur les besoins. Cela concerne la fréquence d’occupation des pièces. Un couple actif aura moins besoin de chauffer son séjour la journée par rapport à une personne qui reste toujours chez elle.

Prenez également en considération les pièces les plus fréquentées. Le séjour et les chambres nécessiteront un apport de chaleur constant, contrairement à des pièces de service occasionnelles. Leurs surfaces et leurs expositions font varier les déperditions.